Peut-on manger du pot-au-feu quand on est enceinte ?

Au cours de la grossesse, il est crucial d’équilibrer son alimentation. En effet, une femme enceinte doit suivre un régime alimentaire strict pour sa santé, mais surtout pour celle son enfant. Qu’en est-il cependant de la viande, et notamment du pot-au-feu ? De nombreuses femmes qui attendent un bébé ne savent pas ce qu’elles peuvent ou ne peuvent pas manger pendant la période de gestation, ce qui est déconseillé et ce qui est préconisé. Consommer du pot-au-feu en étant enceinte ne doit pas poser de problèmes si on respecte bien certaines consignes durant sa préparation. Dans le cas contraire, il existe réellement des risques.

Les risques liés à la consommation du pot-au-feu quand on est enceinte

Les principaux risques liés à la consommation de viande pendant la grossesse sont la listériose et la toxoplasmose. La première est due à une bactérie, qui est le plus souvent présente dans la viande et le fromage. Lorsque la femme enceinte avale la bactérie, cette dernière peut être transmise au fœtus. D’habitude, les signes cliniques de la listériose passent inaperçus comme une simple fièvre par exemple. Elle peut déclencher un avortement spontané, une infection virale chez le fœtus ou une méningite.

La toxoplasmose est le fruit d’un parasite existant dans la viande et dans la terre. Certaines femmes qui attendent un enfant sont déjà protégées contre cette maladie. Dès le début de la grossesse, il est facile de la détecter avec une prise de sang. Il ne sera pas nécessaire de se prémunir des précautions particulières contre la toxoplasmose si on est protégé. En l’absence d’anticorps, diverses règles doivent être respectées. Pour pouvoir consommer du pot-au-feu, il faut cuire suffisamment la viande. Une femme enceinte doit éviter de manger de la viande séchée, crue, marinée ou fumée sans cuisson.

Les précautions à suivre avant de manger du pot-au-feu

La viande se trouve parmi les aliments à risque pour les femmes enceintes. Juste après avoir été en contact avec ces aliments, on doit se laver les mains et éviter de frotter les yeux. Les ustensiles de cuisine doivent également être bien rincés, ou même stérilisés.

Dans le réfrigérateur, il est nécessaire de séparer les nourritures prêtes à être mangées, celles qui sont déjà cuites et les crues. Il faut bien réchauffer les restes de plats avant de les consommer pour éviter toute contamination. La seule consigne qu’on doit respecter est de bien cuire les aliments à risque, et notamment, la viande avant de la déguster.

Les apports nutritionnels du pot-au-feu

Parmi les apports nutritionnels qui existent dans la viande, se trouve le fer. Ce dernier est indispensable pendant la grossesse. Pour le cas des végétariennes et les végétaliennes, elles peuvent prendre d’autres nourritures qui apportent du fer comme les herbes aromatiques, le poisson, les légumes ou les féculents comme les lentilles. Pour leur consommation, les précautions sont les mêmes que celles de la viande.

Comme les recettes du pot-au-feu contiennent également une large variété de légumes, les apports en vitamines, en nutriments, en minéraux et en antioxydants sont indéniables. La carotte par exemple est riche en bêta carotène, les pommes de terre sont riches en glucides, etc.

Avant de les préparer, c’est crucial de bien laver les aliments. Si possible, il faut manger du pot-au-feu ou d’autres plats à base de viande deux fois par semaine.